Choisissez Votre Couleur.


Auteur Sujet: Le Cormoran Pie - Phalacrocorax melanoleucos  (Lu 2417 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

04 septembre 2008 à 22:07:34
  • Présent
  • *
  • Messages: 3010
  • location: Braine-le-Comte, Hainaut
  • Sexe: Femme

Le Cormoran Pie - Phalacrocorax melanoleucos

 

Merci Daffy


Classe : Oiseaux
 
Ordre : Ciconiiformes
 
Famille : Phalacrocoracidae
 
Genre : Phalacrocorax
 
Longueur :  56 - 61 cm
 
Poids : 900 g
 
Longévité
 
Nom scientifique :  Phalacrocorax melanoleucos
 
Appelé aussi Kawaupaka (petite peluche) ou Canard japonais.


Merci Daffy

Caractères distinctifs :
Le Cormoran à tête blanche est l'un des plus petits cormorans au monde, c'est un oiseau aquatique.
Sa tête et son plastron sont blancs, tout le reste de son corps est noir brillant.
Ses ailes sont relativement courtes, sa queue, formée de rémiges dures, sert de gouvernail sous l'eau.
Le bec, aux abords coupants, est crochu et long.
Les pattes sont situées très à l'arrière du corps et sont terminées par 4 doigts palmés.
Il a un plumage dense variable.
 
En phase claire (Malaisie, Mélanésie, îles du centre Ouest de l'océan Pacifique, entre l'Australie et la Tasmanie) : la calotte, la nuque, le dos, la queue, les couvertures sous-alaires et sous-caudales sont noir brillant, le reste est blanc, ainsi qu'un trait blanc au dessus de l'œil.
La queue est assez longue, peau nue de la face et de la gorge jaune.
Bec jaune dessous et noir dessus.
Pattes palmées, noires.
 
En plumage nuptial : les plumes au dessus de la tête forment une petite huppe.
 
En phase sombre (zones côtières de la Nouvelle-Zélande) : les joues, le menton et la gorge sont blancs, le reste du corps est noir brillant.
 
Pas de dimorphisme sexuel.
Les immatures sont entièrement brun terne, bec et face jaunes (sauf ceux de la face claire dont la face inférieure du bec est blanc sale)
 
Habitat :
En Asie : Indonésie - Japon - Malaisie
En Océanie et en Antarctique : Australie (sauf quelques régions intérieures) - Micronésie - Norfolk - Nouvelle Calédonie - Nouvelle Zélande - Palau - Papouasie - Nouvelle Guinée - Salomon - Vanuatu
Vit solitaire ou en groupe selon la disponibilité de nourriture dans les étangs, lacs, mangroves, embouchures de rivière et les zones côtières.
 
L'espèce Phalacrocorax melanoleucos se trouve en Australie et dans d'autres régions de l'est du Pacifique, la sous espèce Phalacrocorax melanoleucos brevirostris est trouvée dans toute la Nouvelle-Zélande, où elle est protégée. Il ya entre 5000 et 10000 couples reproducteurs.
L'espèce de Nouvelle-Zélande est la plus petite, mesurant 56 centimètres de long et pesant 700 grammes
 
Alimentation :
Petits poissons, crustacés qu'il capture sous l'eau, il trouve principalement son alimentation sur les fonds marins.
Larves de libellules, coléoptères aquatiques et autres insectes.
Quelques batraciens.
 
Reproduction :
Il niche surtout sur les rives au bord des eaux douces à l'intérieur des terres, en colonies jusqu'à 200 nids, sur les arbres et les buissons jouxtant les plans d'eau.
Dans le Sud au printemps et en été.
Dans le Nord à la fin de l'été jusqu'à en hiver.
Sa parade consiste à offrir des branchettes à la femelle qui rejoint le mâle sur le nid, avec cris et courbettes, parade qui a pour but de faire disparaitre l'agressivité ou la peur entre partenaires.
Son nid ressemble à une plate-forme de près de 40 cm de diamètre, fait de grosses brindilles posée dans les arbres, à une hauteur entre 3 et 8 mètres.
La femelle pond 2 à 5 œufs bleuâtres ou verdâtres, sans taches, de 30 x 45 mm environ et ceux-ci seront couvés alternativement par le couple durant + / - 30 jours, avec un petit cérémonial, celui qui couve se lève, crie et remue le cou comme un serpent avant de céder sa place.
Le cormoran pie niche en colonie.
Les petits naissent nus avec une peau rappelant le cuir, puis peu à peu, un duvet bouclé gris foncé-noir les recouvre.
Les oisillons quittent le nid vers 6 semaines, mais resteront dépendants de leurs parents durant 3 mois.
Les parents leur apportent du poisson qu'ils saisissent en plongeant leur tête dans le gosier.
Ils atteindront leur maturité sexuelle entre 3 et 5 ans.


Merci Daffy

Comportement :
Ces oiseaux sont très bien adaptés à la vie aquatique, tant en eaux douces qu'en eaux salées.
En revanche, ils se montrent maladroits sur la terre ferme, où ils se déplacent en se dandinant de façon comique.
Toutefois, grâce à leurs doigts préhensiles, ils arrivent à se maintenir en équilibre sur n'importe quel terrain, aussi abrupt et inconfortables soit-il.
Malgré qu'ils soient très bien adaptés à la vie océanique, ils ne possèdent pas en quantité suffisante de sécrétions uropygiennes, servant à imperméabiliser le plumage.
Les 3/4 de la surface de sa plume ne comporte pas de crochet sur les barbules, ce qui les rend libres et perméables et donc facilite sa plongée car il y a moins d'air dans son plumage.
Ils s'alourdissent donc dès qu'ils sont mouillés.
Cela n'est pas réellement un handicap, au contraire puisqu'ils peuvent dès lors descendre plus rapidement et plus profondément sous l'eau.
Mais cet état n'a pas que des avantages, après avoir plongé, le cormoran est contraint de rester immobile, ailes déployées afin de laisser s'évaporer l'eau contenue dans sa livrée.
Il ne pourra s'envoler qu'une fois sec.
Son envol est d'ailleurs difficile car, pour s'arracher de la mer, il doit s'aider de ses robustes extrémités postérieures.
Une fois en l'air, le cou tendu, il se propulse en battant des ailes vigoureusement, un peu comme les canards sauvages.
Il vole souvent au ras de l'eau, alourdi par un plumage encore humide.
Le cormoran est un animal social, lorsqu'il vole en groupe, il adopte, comme la plupart des grands oiseaux, une formation en V
 
D'autres prétendent que le cormoran reste immobile, les ailes déployées afin de réchauffer son bol alimentaire pour faciliter sa digestion et ainsi compenser la perte d'énergie occasionnée durant sa pêche marine.
Ou encore afin de conserver un espace suffisant entre eux, une envergure d'aile pour tenir son semblable à distance.
 
En surface, il nage avec le corps très enfoncé, seul son cou est visible.
Très à l'aise sous l'eau, il parvient à maintenir l'apnée durant 1 minute, plongeant jusqu'à 20 mètres de profondeur et ne manque que très rarement sa proie qu'il remonte à la surface pour l'avaler ou l'orienter correctement et l'avaler tête première.
Il est souvent victime de cleptoparasitime (parasitisme par le vol) à cause des Goélands qui les surveillent pour leur voler le poisson, une fois ramené à la surface.

Chant :
Il pousse de profonds grognements bas et gutturaux : "r-rah"
 
Informations complémentaires en élevage :
Il en existe assez peu en captivité mais on peut en retrouver plusieurs au parc de Villars les Dombes, dans la volière des oiseaux d'Australie.
Vermifuge en mars et octobre

Copyright © 2008 Plume d’Eau. Tous droits réservés.
Les contenus mentionnés appartiennent à leurs propriétaires respectifs




« Modifié: 05 mai 2011 à 20:10:15 par Plume d eau »
"Lorsque quelque chose te parait insurmontable, c'est uniquement parce que tu doutes de toi "


04 septembre 2008 à 22:50:02
Réponse #1

Ces magnifiques oiseaux, pour tout ceux qui voudraient les voir, se trouvent dans le Parc des oiseaux à Villars les Dombes, dans la volière du côté du Bush Australien.

Daffy