Choisissez Votre Couleur.


Auteur Sujet: L'Echasse noire - Himantopus novaezelandiae  (Lu 5205 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

20 juillet 2010 à 23:55:40
  • Présent
  • *
  • Messages: 3978
  • Age: 62
  • location: Braine-le-Comte, Hainaut
  • Sexe: Femme

Echasse noire - Himantopus novaezelandiae



Merci à Yang Zhang*
Classe : :  Oiseaux

Ordre :  : Charadriiformes ou Ciconiiformes ?

Famille :  : Récurvirostridés – charadriidae ?

Longueur : : 37 à 39 cm

Poids : : 220g

Longévité : : 11 ans

Nom scientifique : : Himantopus novaezelandiae

Synonymes : : Black stilt (en) – Kaki noir (en maori)

Numéro de bague d’élevage :

Caractères distinctifs :
L’Echasse noire a le corps complètement noir, avec des reflets vert métallique.
Ses ailes sont de dimension plus importante que la queue.
Son bec est noir, fin et long, légèrement incurvé sur sa pointe.
Ses longues pattes fines et grêles, sont rouges, terminées par 3 doigts, le pouce étant manquant.
Ses yeux sont rouges.
Pas de dimorphisme sexuel, la femelle est légèrement plus petite que le mâle.
Les juvéniles sont noirs sur le dos, sous les ailes sous caudales et sur le ventre, avec une tache noire dans le prolongement de l’œil, le reste du corps est blanc.
Les immatures sont quasi noirs, quelques plumes claires parsèment le corps et la poitrine.
Ces plumes blanches des jeunes font souvent penser à des hybrides et elles deviendront noires – grisâtres lors du 1er hiver.
L’espèce hybride a généralement le buste noir ou un collier noir mais il faut un œil averti pour parvenir à la distinguer des jeunes Echasses noires.

DESCRIPTION DE L’ESPECE EN MILIEU NATUREL :

Habitat :
Cette gracieuse échasse ne vit que dans une seule région du monde, en Nouvelle Zélande, et plus précisément près du lac Tekapo, dans la haute vallée de la rivière Waitaki sur l’île du Sud.
Autrefois très répandue dans toute l’île, c’est uniquement dans le bassin du Mackenzie aux abords de certaines rivières, des étangs, des lacs, du lit des fleuves et des marais que cet oiseau niche et hiverne actuellement.
Certains visitent les lagons et les estuaires côtiers en dehors de la saison de reproduction.
L’Echasse noire se déplace très peu contrairement aux autres échassiers qui migrent vers des climats plus chauds durant la saison d’hiver.
On peut donc affirmer qu’elle est endémique et inféodée à cette région particulière.
La population sauvage actuelle se limite à un peu plus de 80 oiseaux, dont seulement 1/5 de reproducteurs (les femelles se font rares).

Alimentation :
Elle se nourrit principalement de petits invertébrés aquatiques ou terriens et de petits poissons qu’elle attrape par brassage au fond de l’eau ou encore de larves d’insectes aquatiques.
De son long bec, elle sonde sous les pierres pour y trouver divers mollusques et vers aquatiques.
La nuit, elle utilisera le principe de la faucille, très pratique et efficace pour attraper des vers dans la vase et les eaux peu profondes.

Reproduction :
L’échasse noire niche dans les marais ou encore le long des torrents de montagne, au milieu des hautes herbes, des cailloux et des galets.
L’âge de reproduction est de 2 ou 3 ans.
Contrairement à d’autres espèces d’Echasses, elle ne niche pas en colonie.
Le nid est construit à même le sol, proche d’un point d’eau, ce qui le rend très vulnérable aux inondations et aux prédateurs de par son isolement.
Entre septembre et janvier, la femelle y pond 4 œufs vert olive, tachetés.
L’incubation dure 24 à 26 jours et est assuré par le couple.
Les petits sont nidifuges et obtiennent leur plumage entre 40 et 55 jours.
Il  peut y avoir plus de 3 pontes en cas de perte du nid (il et très fréquent que les œufs ou les petits soient la proie des prédateurs).
Les oisillons et les immatures sont souvent confondus avec l’échasse tachetée, ils ont la poitrine, le cou et la tête blanche ainsi qu’un dessin noir à l’extrémité des yeux.

Comportement :
Les couples sont solitaires et ne vivent pas en colonie mais ce sont cependant des oiseaux sociables.
De même, on ne parlera pas de migration car les couples restent proches de leur zone de reproduction, remontant parfois le delta de la rivière.
Elles ont beau être gracieuses, leur démarche n’en est pas moins difficile.
Toute l’année elle défend farouchement son territoire de nidification, ce qui est une exception pour les échassiers.
Plus grégaire en dehors de cette période, elle continue cependant à défendre son territoire d’alimentation.


Chant :
Son cri est similaire à celui de l’Echasse blanche.

Informations complémentaires sur l'espèce dans le monde :
La disparition de l’Echasse noire est causée par plusieurs facteurs très importants :
Tout d’abord, l’introduction de furets pour lutter contre la propagation des lapins, tous deux importés par les côlons européens, mais aussi l’hermine et le surmulot.
Des oiseaux autochtones comme le Busard de Gould ou le Goéland dominicain sont aussi une importante cause de prédation.
Et ensuite, par l’hybridation fréquente avec sa voisine, l’Echasse tachetée ou Echasse d’Australie (Himantopus leucocephalus), légèrement plus grande par ses pattes, le bec plus fin et plus court, le ventre; la poitrine, l’avant du cou et une bande transversale entre les ailes, sont blancs.
Celle-ci a de grandes capacités d’adaptation dans différents milieux et s’accouple spontanément avec l’Echasse noire ; elle est également plus agressive.

Vers la fin des années 50, la population estimée à 1000 individus a régressé pour ne recenser qu’une centaine d’oiseaux jusqu’à ce jour. 85 oiseaux adultes sauvages et environ 13 oiseaux en élevage (relevés en février 2010).
La restauration de plusieurs zones de leurs habitats naturels a contribué à ralentir le déclin depuis 1981.

DESCRIPTION DE L’ESPECE EN ELEVAGE :
On ne va pas réellement parler d’élevage, mais plutôt de refuges de protection pour la survie de l’espèce qui a tout de même perdu 90%  de ses effectifs en 70 ans.

Parc /Installation :
Deux enclos de 4 à 5 ha chacun, protégés par des clôtures électriques.

Alimentation :
/

Reproduction :
La population globale de l'Echasse noire est réduite à une centaine d'oiseaux dont seulement un cinquième sont des reproducteurs.
Afin de conserver l'espèce et surtout lui permettre de prospérer, 3 à 10 couples oiseaux sont maintenus dans deux petits enclos de 4 à 5 ha, protégés par une clôture électrique indispensable pour repousser les prédateurs.
Malgré une surveillance rigoureuse du cycle de reproduction, beaucoup de couvées ont été perdues à cause des inondations suite aux intempéries.
Un meilleur taux de réussite est enfin obtenu grâce à l'incubation artificielle.
Dès la première ponte, les œufs sont remplacés par d'autres, artificiels ceux-ci et ensuite mis en couveuse jusqu'à l'approche de l'éclosion.
Ensuite, ils sont confiés à un couple d'échasse d'Australie qui les élèvera comme s'ils étaient les siens.
L'échasse noire compense la perte de sa ponte par 2 à 3 autres pontes successives si celles-ci restent infructueuses.

Comportement :
L'oisillon Echasse noire s'assimile à l'Echasse d'Australie jusqu'à sa maturité sexuelle, vers l'âge de 2 ans.
Pour la majorité des autres oiseaux, un petit s'identifie à ses parents qui l'élèvent dès l'éclosion, c'est le processus de l'imprégnation et une fois sa maturité acquise, il recherchera un partenaire semblable à l'image de ses parents adoptifs.
Ce processus peut être irréversible et durer toute la vie et l'oiseau une fois mature risque de rechercher un partenaire différent de son espèce.
L'échasse noire fait exception à cette règle et recherche des partenaires de son espèce.
Un souci persiste cependant avec ces échasses noires nées en captivité, elles ont été maintenues dans une zone artificielle et ne sont pas à même de survivre dans une zone naturelle ni de retrouver l'instinct pour se mêler à des groupes à l'état sauvage.

Ces oisillons, une fois adultes, resteront donc en captivité et serviront de reproducteurs pour de nouvelles pontes.
On peut donc en tirer une conclusion, l'échasse noire ne peut survivre que sous la dépendance de l'homme.
 
Chant :
Le chant est pareil en élevage qu’en liberté !

Informations complémentaires :
 
EN DANGER CRITIQUE D’EXCTINCTION
L'échasse noire fait partie des oiseaux les plus menacés et les plus rares du monde !!!
3 raisons à cela :

1.- Dans le passé, le drainage et le développement hydroélectrique ont modifié les cours naturels des rivières et ainsi perturbé gravement l’habitat des Echasses.

2.- La prédation des mammifères et en particulier les mustélidés importés par l’homme et certains oiseaux autochtones.

3.- L’hybridation avec l’échasse d’Australie qui est beaucoup plus importante en nombre.


Vermifuge mars et octobre .

* Libre droit d'utilisation de la photo

Copyright © 2010  http://www. plumedeau.com. Tous droits réservés.
Les contenus mentionnés appartiennent à leurs propriétaires respectifs


« Modifié: 05 mai 2011 à 19:31:23 par Plume d eau »
"Lorsque quelque chose te parait insurmontable, c'est uniquement parce que tu doutes de toi "


21 juillet 2010 à 06:56:43
Réponse #1
  • Présent
  • *
  • Messages: 2236
  • location: bretagne sud
  • Sexe: Homme

merci !! celle la je connaissais pas !!!
X%  @ plus !!
laurent


21 juillet 2010 à 13:16:11
Réponse #2
  • seine maritime
  • Administrateur
  • Présent
  • *
  • Messages: 32388
  • Age: 100
  • location: Normandie
  • Sexe: Femme
  • super caractère



21 juillet 2010 à 14:26:08
Réponse #3
  • Présent
  • *
  • Messages: 2982
  • Age: 28
  • Sexe: Homme

Une découverte d'une nouvelle espece pour moi aussi !  8 )
Tout ce qui n'est pas partagé est perdu...


21 juillet 2010 à 16:49:55
Réponse #4
  • L'Equipe.
  • Présent
  • *
  • Messages: 7122

Tres bel oiseau qui meritait tout sa place ici !!! bravo Christine pour le boulot  HY*

quelqu'un aurait t-il des infos sur l'elevage de ses oiseaux et s'il existe un programme de protection et de reproduction en captivite ?
ceci pourrait-etre tres interessant


21 juillet 2010 à 23:36:39
Réponse #5
  • Présent
  • *
  • Messages: 3978
  • Age: 62
  • location: Braine-le-Comte, Hainaut
  • Sexe: Femme

Tres bel oiseau qui meritait tout sa place ici !!! bravo Christine pour le boulot  HY*

quelqu'un aurait t-il des infos sur l'elevage de ses oiseaux et s'il existe un programme de protection et de reproduction en captivite ?
ceci pourrait-etre tres interessant

Kiki, as tu lu la 2è partie de la fiche, j'en parle justement  Z-+
Il n'y a que l'alimentation en captivité pour lequel je n'ai pas trouvé de documentation.
"Lorsque quelque chose te parait insurmontable, c'est uniquement parce que tu doutes de toi "


23 juillet 2010 à 09:09:38
Réponse #6
  • L'Equipe.
  • Présent
  • *
  • Messages: 7122

Oui j'ai lu Christine mais peut-etre y a t-il d'autres infos que nous ne detenons pas ou un eleveur cache qui en detient.....


23 juillet 2010 à 12:16:38
Réponse #7
  • Présent
  • *
  • Messages: 2236
  • location: bretagne sud
  • Sexe: Homme

a priori d'après le peu de littérature sur cette petite bête ... la détention ne pose pas plus de difficultés que les autres Himantopus pas plus que l'alimentation ....identique sensiblement aux autres! préfère prendre la nourriture dans un peu d'eau (comme les autres!)
X%  @ plus !!
laurent